2018-11-07

F_ Fourvière, le clocher d'Alphonse


L’architecte Alphonse-Constance Duboys « monte à Fourvière » (comme on dit à Lyon). En ce 8 décembre 1852, c’est enfin l’inauguration du clocher dont il a assuré la reconstruction. La basilique n’est pas encore sortie de terre, sa construction va commencer en 1872.
Son clocher, c'est celui de la vieille chapelle qui avait besoin de réparations.

La statue de Marie en bronze doré est monumentale, elle brille et met en valeur le clocher de Fourvière.


La cérémonie était prévue le 8 septembre, jour de la Nativité de la Vierge, mais elle a dû être reportée en raison de la crue de la Saône qui bloque la statue dans l’atelier du fondeur. Elle a bien failli être annulée une seconde fois à cause du mauvais temps et aussi des risques de manifestation populaire que les édiles craignaient. Les orages s’éloignent et les Lyonnais, heureux de cette fête, déposent des lampions allumés au bord de leurs fenêtres.
Voici l’origine de la Fête des Lumières, devenue une tradition dont Lyon s’enorgueillit depuis lors.

La tour clocher fut la dernière œuvre d’Alphonse. Architecte des Hospices de Lyon, il a construit le passage de l’Hôtel-Dieu. Il a dirigé la restauration de la chapelle de la Charité.  Il a déposé plusieurs brevets d’invention pour l’éclairage au gaz.

Sa grand-tante Catherine Duboys est l’aïeule de mes enfants (sosa 187)
Son cousin Augustin qui est médecin a compris la gravité de la maladie dont il souffre. Il a confié ses inquiétudes à son frère Joseph, celui-ci écrit le 29 avril 1853 :
« À propos de clocher, ce pauvre Alphonse dont c’était tout l’espoir et la réhabilitation est très dangereusement malade. Augustin en est fort inquiet. Dieu veuille épargner à sa pauvre femme et à son enfant une perte qui leur serait si fatale sous tous les rapports. »
Le 5 mai 1853, la veille de sa mort, Alphonse se fait apporter une statuette, réplique de la vierge de Fourvière. Ses yeux tournés vers celle-ci, il s’est éteint.
Alphonse Duboys est décédé avant d’avoir 37 ans, son épouse Alexise Hélène a 23 ans, leur fillette Emma Marie n’a que 3 ans.

Sources
Dictionnaire de Lyon
Nécrologie in Revue du Lyonnais - Volume 6 - page 417

3 commentaires:

  1. Quelle tristesse de mourir si jeune surtout quand on a autant de talent ! Enfin, Alphonse aura au moins laissé une trace de son passage terrestre et quelle trace !
    Merci aussi à toi de nous apprendre l'origine de la Fête des Lumières à Lyon ! On se régale à la lecture de ces billets, Marie.

    RépondreSupprimer
  2. Que de découvertes sur Lyon, merci pour ces billets ! Et quelle chance de pouvoir raccrocher ses ancêtres ou ses collatéraux à l'histoire d'une ville comme tu le fais !

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour vos commentaires.
    Vous savez, il y a peu de temps que je peux relier ce clocher à ce cousin éloigné. A présent, je ne peux que penser à Alphonse en levant les yeux sur Fourvière.

    RépondreSupprimer

Merci pour le commentaire que vous laisserez !