2017-01-30

Projets généalogiques pour 2017

Puisque le #généathème de janvier propose « j’organise mon année généalogique » comme le font les généablogueurs je vais annoncer mes projets pour 2017.
J’ai tendance à me disperser lorsque je jardine dans ma forêt. Je m’occupe de plusieurs branches et de plusieurs arbres en même temps et j’adore cela. Je sème des graines, je fais des boutures, j’ai une dizaine d’articles en cours d’écriture qui attendent de mûrir pour être récoltés dans mon panier, enfin dans mon blog.

Le ChallengeAZ est en construction, j’ai déjà le thème mais chut...
Réussirai-je à réunir un bouquet plaisant autour des 26 lettres ?


Le projet lié à mon travail sur le fonds de correspondance familiale devrait se centrer sur la période 1914-18. Le coffret bleu que l’on m’a confié contient la correspondance quasi journalière envoyée par Marie à son époux entre 1914 et 1919. Ayant commencé à classer et à lire ces lettres, je prends des notes afin de numériser les pages importantes, mais j’ai pensé déclarer forfait devant la quantité de missives. Or, il se trouve que les Archives de Lyon viennent d’annoncer que leur prochaine exposition aura pour thème La vie quotidienne à Lyon pendant la Grande Guerre. Lors de la semaine de la généalogie en novembre, si je réussis à monter une présentation de ces lettres en croisant les événements qu’elles évoquent, je pourrais proposer ce témoignage sur le vif de nos familles lyonnaises au temps de la Première Guerre mondiale.

Bien sûr, je prévois encore de papillonner sur mille sujets.

J’aimerais avancer mes chantiers généalogiques en cours.

Plusieurs contrats de mariage que j’ai photographiés attendent d’être transcrits et étudiés en détail. Auriez-vous mis au point un modèle de tableau qui permettrait de comparer la valeur des dots au fil des époques, selon les familles ?

J’ai eu la possibilité de numériser des albums de photos inespérées, il faut que je prenne le temps de les relier aux personnes des arbres, même si ce sont des portraits de cousins éloignés à identifier. En croisant les sources, j’ai réussi à poser des noms sur des photographies.

Et voilà une quantité d’histoires à mettre en forme…

2017-01-25

Mon blog a deux ans

Il y a deux ans, un petit blog ouvrait ses yeux dans le monde des généablogueurs. Je l’ai bien nourri et « La forêt de Briqueloup » a grandi.

On peut lire 144 articles.  Il y en avait soixante treize la première année.  En 2016 j'en ai écrit soixante trois, et déjà huit sont parus en ce mois de janvier. Le nombre de pages vues a été multiplié par six et j'en suis agréablement surprise.


Par la magie de l’écriture, je voyage en explorant les arbres de ma forêt au gré des pages.

Quel bonheur d’habiter en rêve « Mon village en Provence » pendant le temps de la préparation des articles du ChallengeAZ ! Le bilan du ChallengeAZ est le billet le plus lu de cette série que j’ai voulu comme une farandole pour faire danser mes ancêtres. 

Tellement entraînée dans la danse, la cigale a continué à chanter tout l’été en passant d’un arbre à l’autre.


Pendant ce temps, la fourmi  travaillait pour le projet de la semaine de la généalogie aux AM de Lyon. Mon blog en a profité pour raconter quelques parents ou cousins lyonnais : http://briqueloup.blogspot.fr/search/label/Lyon

Voici un résumé de la présentation d’une correspondance familiale au XIXème siècle relatant les mariages de cinq générations à Lyon :

Avec les Archives de Lyon, j’ai animé plusieurs ateliers d’initiation. Je voulais partager mon enthousiasme pour convaincre les passionnés de généalogie d’investir les réseaux sociaux :
  • « Bloguez, twittez, partagez votre généalogie… »
  • « Indexation et annotation collaborative. A vous de jouer, devenez acteurs sur le web »
  • La généalogie en famille : « Enfants, parents, grands-parents découvrez ensemble la généalogie. »

Les articles de méthodologie « Pour une recherche aux Hypothèques » ont eu du succès.
I_ aux AD 69 et II_ aux AD 83, … il y aura une suite.

Ayant constaté qu’une bonne partie de mes lecteurs sont penchés sur leur mobile, ou sur tablette, je me suis inquiétée du poids des images, de la vitesse de chargement et surtout de la longueur des billets. Tout récemment, j’ai testé la publication d’une enquête à propos d'un document mystérieux sous forme d’une série d’articles courts et cela a été un succès immédiat. Le premier billet a dépassé toutes mes espérances, il a été vu 2000 fois selon Blogger (ou plus vraisemblablement 650 fois selon Google Analytics). 
Et vous chers généablogueurs, pratiquez-vous la forme feuilleton pour vos articles ou aimez-vous les histoires que l’on lit d’un bout à l’autre ?

L’an dernier mon blog fêtait son premier anniversaire

2017-01-21

La fête de saint Marcel à Barjols

Il ne faut pas manquer ce Rendez-vous Ancestral le 21 janvier (le #RDVAncestral proposé par Guillaume). 
J’ai voulu retrouver Magdelaine qui séjournait chez sa fille à Barjols en janvier 1801.
Cécile, c'est la petite fille de Joseph, l’aubergiste mentionné dans le document mystérieux qui m’occupe depuis plusieurs épisodes.

La fête de saint Marcel à Barjols

Nous avons dansé dans l’église de Barjols, le 17 janvier 1801. Je savais que plusieurs de mes ancêtres seraient présents pour la procession des tripettes sautillant et chantant :
San Marceou, San Marceou, leïs tripettos vendran leu…


A Barjols, depuis plus de cinq siècles, la fête de saint Marcel est l’occasion de grandes réjouissances. Notre famille est là depuis la nuit des temps, j’en suis sûre ; même si je n’ai pas encore pu remontrer les générations pleines d’épines.

Je n’ai pas su reconnaître Marcel Fave (sosa 84). J’aurais bien voulu parler avec sa belle-mère Anne Simon (sosa 171), elle aurait pu me présenter leurs familles que je ne connais guère. Il y a tant de Marcel Fave à Barjols.



J’ai cherché Magdelaine Allier (sosa173).
Lorsque je l’ai trouvée, je suis allée m’asseoir sur un banc à côté d’elle.
" Tu parais bien lasse grand-mère, je m'inquiète, est-ce le voyage pour venir de Saint-Julien qui t’a tant fatiguée ? 
- Je ne sais pas ce qui m’arrive, je suis venue pour aider Cécile, son bébé doit naître d’un jour à l’autre. Je fais de mon mieux mais ses enfants me fatiguent, je suis venue prier Saint Marcel pour que sa délivrance se passe bien. Si c’est un garçon, elle l’appellera Marcel, me confie-t-elle.
- Veux- tu que je te raccompagne chez elle ? lui proposé-je.
- Oh oui, quittons la fête maintenant. Puis-je m’appuyer sur toi ? " demande-t-elle.
Magdelaine n’est pas très vieille, elle a soixante deux ans, je la croyais plus vaillante.
Nous arrivons dans la Grand-rue où se trouve la boulangerie de Joseph Burle. Le maître-boulanger enfourne les pains et les fougasses, il y a grand monde pour la fête à Barjols.
Cécile embarrassée par son gros ventre, avec un petit qui s’accroche à sa jupe, est occupée à servir des clients. Elle sourit à sa mère, sans demander qui je suis, car elle a d’autres soucis.
Elle dit que son petit garçon est au lit avec de la fièvre. Pourvu qu’il se rétablisse vite car ce n’est pas le moment d’avoir un malade à la maison, alors qu’un bébé doit arriver très bientôt.

Je comprends que ma présence chez elle est saugrenue et je me retire après avoir serré Magdelaine dans mes bras avec émotion. A force d’écrire sur elle ces derniers temps, je me suis attachée à cette ancêtre et je serais triste lorsque je saurais qu’elle n’est plus.    
       
Dans les prochains jours surviendront une naissance, la mort d’un enfant et de sa grand-mère.


Pour lire tous les épisodes de la série Magdelaine A. 

2017-01-20

Une feuille cachée sous une poutre _7

Lumières et ombres sur le papier brûlé

A ce moment de l’enquête, il est temps de faire le point sur les hypothèses.

L’époque où a été écrit ce document se situe entre 1698 et 1736.
On se souvient qu’à partir de juin 1720 jusqu’en 1722, pour limiter la propagation de la peste depuis Marseille, la circulation était extrêmement réglementée. Chez nous, la porte de la Guardi était fermée, Saint-Julien entouré de ses remparts a été épargné. Les cavaliers n’auraient pas circulé aussi librement sur les routes jusqu’à Aix.


Cette feuille tient de manière très précise les comptes des dépenses « deschargement » et des reçus « chargement » 

Qui donne l’argent ?
Le scripteur (2 lt)
Le sieur trésorier (54 lt) (puis 14 lt 1s)
Le sieur André Berne (9 lt) de St-Paul, le sieur Giraudene (48 lt).
Le sieur Perrin, cette somme (12 lt)  lui est remboursée à la ligne suivante.

Ces deux derniers et celui qui écrit sont-ils les trois consuls ? 
« pour la depense de nous trois consuls »

En Provence, sous l’ancien régime, les consuls sont désignés pour un an par la communauté d’habitants. Ils ont un rôle de gestion du budget, d’entretien du bourg, ils s’occupent des affaires de police. Une de leurs fonctions est de répartir et de lever les impôts dus au roi : la taille et la capitation.
Les consuls semblent faire preuve de bienveillance pour jeunesse. Ils donnent de l’argent, ils se déplacent personnellement pour suivre l’affaire qui nous intéresse.
Des hommes en prison sont libérés, le retour de Joseph Féraud a coûté cher : 13lt.

 Qui sont les miliciens ?

Ces hommes doivent-ils participer à l’armée royale ou bien à la défense du bourg ?
Il n’y aurait sûrement pas autant d’embarras avec la milice villageoise constituée de jeunes gens des familles du pays.
Pour la milice royale, il ne doit pas y avoir beaucoup de volontaires. Les consuls doivent organiser un tirage au sort, ils font une sélection par l’âge, la taille, la capacité physique, la situation de famille, en favorisant l’exemption de certains.
 « Les hommes miliciens vieux et nouveaux »  les anciens seraient ceux qui ont fait leur temps dans la milice alors que les nouveaux sont enrôlés récemment.
Le but de cette affaire semble bien être de ramener des hommes dans la milice royale.
« au sujet des 3 hommes de milice dont notre com[munau]té..est obligee de fournir » 

Il faut donc trouver des remplaçants, et pour cela offrir de l’argent au recruteur et aux remplaçants.
« plus à Jean François Ambrois pour nous avoir indiqué des jeunes hommes et vaqué deux jours 1 lt 4 sols »


Il reste des zones d’ombre dans cette feuille brûlée.

Pourquoi cacher cette feuille ? Il doit s’agir d’une caisse noire, mais quelle raison pourrait la justifier.  Ces comptes apparaissent honnêtes, on note la participation du comptable et du sieur trésorier dont on peut supposer qu’il s’agit de la même personne.
Il se pourrait que les comptes réels ne doivent pas être communiqués aux représentants du roi.
Le contexte historique mériterait d’être précisé. Que se passait-il en Provence ? Était-ce un temps de guerre ou de paix ? Qui était le roi ?

Il faudrait chercher l’emprisonnement de Joseph Féraud les fonds judiciaires de l’ancien Régime, aux Archives à Aix ? Sans date exacte la recherche risque d’être laborieuse, mais cela permettrait de connaître le nom des autres hommes emprisonnés avec lui et surtout le motif de l’arrestation.
Lorsque je feuilletterai les registres aux Archives du Var, je serai dorénavant attentive aux actes passés par les consuls du bourg qui pourraient m’apprendre leur nom. 

Auriez-vous des hypothèses à suggérer ?


Pour lire tous les épisodes de l'enquête, cliquez sur ces liens:

Présentation  : Une feuille cachée sous une poutre_1

Les patronymes  : Une feuille cachée sous une poutre _2

Les lieux : Une feuille cachée sous une poutre _3

Les comptes : Une feuille cachée sous une poutre _4

Les hommes : Une feuille cachée sous une poutre_5

Document et transcription : Une feuille cachée sous une poutre _6

Lumières et ombres  : Une feuille cachée sous une poutre_7

2017-01-17

Une feuille cachée sous une poutre _6

Document et transcription

Vous l'attendiez, voici enfin le fameux document qui fait l’objet d’une série d’épisodes pécédents. Nous avons tenté de comprendre pourquoi il a été caché sous la poutre.

Le #généathème de janvier des généablogueurs est justement #paléographie.

L’exercice est passionnant, mes yeux ont réussi à retrouver les mots tracés par le mystérieux scripteur. J’indique par un point d’interrogation les transcriptions dont je ne suis pas sûre. Les points de suspensions marquent les lacunes puisque cette feuille a en partie brûlé.
Toutes suggestions de la part de lecteurs confirmés seront les bienvenues.



Transcription

Chargement

Receu du s[ieu]r tresorier pour servir aux depances
dont  la suite des jeunes hommes a donné  .lieu..  au sujet
des 3 hommes de milice dont notre  com[munau]té..est obligee de
fournir                                                                                               5 4  lt
plus du S[ieu]r... André Berne au lieu de St Pol                                9
plus du S[ieu]r Giraudene ?                                                              4 8
plus du S[ieu]r Perrin                                                                   1 2
fourni de mon propre                                                                        2
                                                                                                   1 2 5   lt
Deschargement

jay paiye
paiyé par le comptable au S[ieu]r  Perrin
les 12 lt par lui fourni

(3 ou 8 ? ) mars 
ayant  parti pour aix  avec  les miliciens
.   et à la dinée  Rians             compris les
...                                                                                                       5 lt . s
plus                                         Jean Baptiste  ..
                                               étant à Rians
                                               milicien pour boire                             6
paye ?                                                 à Vauvenaques                        1 lt 5
                                   la prison
                                                                                              2 lt
                                                                                              1 lt 1
                                                                                  2 lt
[St ?]  jullien                                                              1 lt 1
 aix ?   cavallier                                  2 lt
 pour le diner des hommes detennus
aux prisons                                                                1 lt 12

page 2

pour le retourd de Joseph Feraud l'un des hommes
détennus d'Aix à St Julien                                        13 lt
pour le soupé de deux hommes à la prison                1 lt

Le 25 mars
pour diner aux deux miliciens                                                1 lt
p les miliciens après la reception  de Laurens
Berne  et de François Brun ce dernier  detennu
pour lors per ?  permision ? de l ordre de M[essi]re
Perrin et S[ieu]r Gastaud pour ...?
pour la depence  de nous trois consuls y
compris les chevaux                                                  19 lt 16 s
p. le diné des deux vieux / iceux ? miliciens
et soupé ce dit jour ; jour de son arrivée                              
à Aix                                                                          2 lt

p les deux miliciens aux cazernes
..t pour 3 jours                                                                      

mesme jour ayant parti avec deux
cavalliers  porter .. .. d'Aix à Venelle
p[our] le soupé a Pairolle   y compris les chevaux

  mars
p[our] leau de vie avant [par?]tir de Pairolle
à dix? heures de matin           palliere
de Cadarache                                                                         2 sols
p[our]  le diner à l aber ?  palliere      au
terroir de Cadarache   [compr]is les chevaux             1 lt 10 sol
pour la depence  du milic...
a la dite bastide ... ?
souper à St Pol et lors de la …
St Pol  p ... compris les chevaux

27 mars
pour la dinée des deux consuls …  miliciens
y compris les chevaux
pour la depense arrivant à  .oir
et pour les 3 miliciens      aux cazernes                      2 lt
                                                                                  _______
                                                                                   41 lt ..
p.3
p.le soupér des deux consuls                                     1 lt 12 s

28 mars
pour le diner des miliciens jour de la
recepte                                                                           1 lt 10s
apres la recepte et pour souper                                   1 lt 10s
pour la depense du cheval                                         3 lt
plus donné 18 sols aux h miliciens
vieux et nouveau  et en                      en presence
de S[ieu]r Perrin qui axcele.eront ? .... de lui 
donner quelque chose pour boire                                           18 s

29 mars
por la dinée revenant d'Aix à St Julien                      15 lt
pour le cheval                                                                        10 sols
P[our] le dejeuné à Rians                                          24
pour le cheval
donné a Francois Brun et Laurens
                        et Joseph Martin
Berne miliciens de l'ordre de M[essi]re
Genteaume ....                                                            4 lt
P[our] les be laines ? du. ...    ette  cavalliers 30 lt
et leur camarade
plus donné au _____ de l'ordre
de M. Dessene n[otai]re et autres
bourgeois pour a                     etre dans
la nuit ...                                 et autres
qui les a  [b]astides et ... au village                            3 lt
                                                                                   10lt 48 s
                                                                                   _________
                                                                                   19 lt 11 sols

p.4
plus à Jean François Ambrois pour nous
avoir indiqué des jeunes hommes et vaqué
deux jours                                                                  1 lt 4 sols

autre chergement
receu du s[ieu]r tresorier                                            14 lt 3
plus receu                                                                      2 lt

dechargement

payé au Joseph Audibert hoste pour celle ...
a son logis lors des miliciens paisses ? et rep...
à son logis                                                                  17 lt 3s
paiye a Joseph Feraud
et à Pol Burle po[ur] vacations par eux 
au sujet  de la . ..         la jeunesse  et  pour 
nous servir ...     pour en prendre
et pour un  ..               et jour une li[vre]
chescuns et y                                                             2 lt


Si vous voulez télécharger ces photos en haute définition,
je vous invite à voir l’album sur ma page Facebook que vous pouvez suivre.

https://www.facebook.com/LaforetdeBriqueloup/


Pour lire tous les épisodes de cette série, cliquez sur ces liens :

Présentation : Une feuille cachée sous une poutre brûlée_1

Les patronymes  : Une feuille cachée sous une poutre _2

Les lieux : Une feuille cachée sous une poutre _3

Les comptes : Une feuille cachée sous une poutre _4

Les hommes : Une feuille cachée sous une poutre_5

Document et transcription : Une feuille cachée sous une poutre _6

Lumières et ombres  : Une feuille cachée sous une poutre_7

2017-01-15

Une feuille cachée sous une poutre _ 5

Les hommes

Il est temps de dévoiler des indices contenus dans ce document pour comprendre ces jeunes hommes qui effectuent tant de déplacements sur les chemins jusqu’à Aix.

Oh ! voilà une chose à laquelle on ne s’attendait pas, je suis désolée de vous apprendre que certains sont détenus à la prison d’Aix.
On peut vraiment se demander pour quelle raison ils ont été arrêtés. Des rebelles, des insoumis probablement.
Je suis sûre que ce ne sont pas des mauvais garçons. Les autorités payent pour leur fournir des repas convenables :
pour le diner des hommes detennus aux prisons       1 lt 12


Ah ! l’un d’eux est libéré, son retour coûte très cher :

pour le retourd de Joseph Feraud l'un des hommes
détennus d'Aix à St Julien                                                    13 lt                                                                      ...
pour le soupé de deux hommes à la prison                         1 lt

Donc il y avait trois hommes emprisonnés, deux sont restés et demandent à souper.


Alors que font nos hommes ?

dont  la suite des jeunes hommes a donné  .lieu..  au sujet
des 3 hommes de milice dont notre  com[munau]té..est obligee de fournir


Voilà : il n’y avait sûrement guère de candidats volontaires pour s’enrôler dans la milice. Ceux qui étaient désignés par le tirage au sort préféraient prendre la poudre d’escampette. Pour trouver des remplaçants, il fallait payer.


plus à Jean François Ambrois pour nous avoir indiqué des jeunes hommes et vaqué deux jours              1 lt 4 sols

Les personnages principaux sont les trois consuls (de la communauté de Saint-Julien). Celui qui écrit le document pourrait être un des trois, puisqu’il dit :
pour la depence  de nous    trois consuls y compris les chevaux : 19 lt 16 s



Pour lire le début de l’enquête, suivez les liens :

Présentation : Une feuille cachée sous une poutre brûlée_1

Les patronymes  : Une feuille cachée sous une poutre _2

Les lieux : Une feuille cachée sous une poutre _3

Les comptes : Une feuille cachée sous une poutre _4

Les hommes : Une feuille cachée sous une poutre_5

Pour lire la suite :

Document et transcription : Une feuille cachée sous une poutre _6


Lumières et ombres  : Une feuille cachée sous une poutre_7