2017-06-14

L_Lyon au temps de la Révolution

Lyon a vécu des jours difficiles lors de la Révolution, la Fabrique de soie va mal, les tensions s’exacerbent. Tout le monde s’agite : le peuple, les bourgeois, les royalistes, les muscadins, les réfractaires, les contre-révolutionnaires, les jacobins, les montagnards, les dénonciateurs, les dénoncés…  On s’y perd !


En octobre 1793, après le siège de Lyon, la Terreur s’installe pour punir Lyon de sa résistance à la Convention. 2 000 personnes sont guillotinées ou fusillées sur la place de Terreaux et aux Brotteaux. (voir article O_)


A la fin du mois de juillet 1794, la ville est en ruine, la population est décimée. Beaucoup ont émigré pour échapper aux arrestations. Ceux qui sont restés pleurent les morts et les destructions.


J’ai découvert aux archives du Rhône des dossiers concernant des cousins rattachés à l’arbre de mon mari ( série 42L aux AD 69  I_inventaire série L)

J’ai pu lire des documents de personnes touchées par les arrestations. Parmi eux, des coupables ou des innocents, des scélérats ou des honnêtes gens … Je ne saurais porter de jugement, seulement témoigner des tragédies de cette époque.

Voici quelques motifs d'arrestation que l'on peut lire dans les procès des prisonniers :

"Pour avoir tenu des propos contrerévolutionnaire et reconnus comme tels par le Comité"

"S'est caché pour éviter de prendre les armes"


"Reconnu pour royaliste et pour avoir cherché à fanatiser les esprits"


"Lucien, comédien au théâtre des Terreaux, rebelle a porté les armes, partisan des muscadins royalistes"


"Léonard Roux, architecte, ennemi de la révolution, riche, égoïste."

"Médecin, lors du siège il opinoit vivement pour la paix"



Gallica http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40252509t
Emprisonnements arbitraires : 
plus de 2000 citoyens sont jetés dans les caves de l'Hotel de Ville de Lyon 
par les ordres de Loussel, Chalier et leurs adherens : [estampe]

Iconographie à explorer :
Archives numériques de la Révolution française
https://frda.stanford.edu/fr/catalog/fh650dg2698

2 commentaires:

  1. Mon Sosa 64 a participé comme artilleur au siège de Lyon ; il y a même gagné ses galons de sergent ! J'ai écrit naguère un article sur lui : http://maioresnostri.eu/2014/04/geneatheme-un-ancetre-le-lieutenant-toussaint-girardot.html

    RépondreSupprimer
  2. Oh ! c'est terrible :'( les Lyonnais ont tellement souffert des horreurs de la Terreur. Que de morts inutiles

    RépondreSupprimer

Merci pour le commentaire que vous laisserez !