2017-06-09

H_un Honnête Homme

Jean François Gaultier de Biauzat est un témoin de la Révolution française, il est, je crois, un Honnête Homme
Le récit de sa vie m’intéressait puisqu’il a été proche de Benoist Sauvade, l’oncle de Claude Sauvade dont il a été question dans mes trois précédents billets. Vous connaîtrez bientôt la triste fin de Benoist Sauvade et de Jean Blaize Vimal, frère de Claudine qui suit.
Sa femme, Claudine Vimal, est une cousine éloignée de Jean, le père de Claude Sauvade, ils sont nés la même année 1739, à Ambert.

Jean François Gaultier de Biauzat

Gaultier de Biauzat est avocat à Clermont-Ferrand. Le 27 mars 1789 il est élu député du Tiers-État aux États-Généraux, il siège donc à Versailles et il figure parmi les signataires du Serment du Jeu de Paume.


Serment du Jeu de Paume_David
Grâce à sa correspondance qu’il adressait à sa femme et aux habitants de Clermont, lesquels en faisaient des lectures publiques appréciées, j’ai pu suivre l’avancée des événements de la Révolution.
Gaultier de Biauzat est réputé pour avoir fait paraître « Doléances sur les surcharges que les gens du peuple supportent en toute espèce d’impôts ». Le succès a été immédiat, voici ce qu’il écrit : 
« Je dis que la classe inférieure des taillables supporte presque en entier, la portion pour laquelle les riches des trois états devraient contribuer dans le paiement des impôts ».


En 1790, il monte à la tribune pour défendre les plus pauvres de sa province d'Auvergne :
« L’impôt de la gabelle était supporté par ceux qui n’ont rien : il faut que celui qui le remplacera soit supporté par ceux qui ont tout, et qui ne payent presque rien …» (p.311)


Bibliographie
Laurence Froment, Les Vimal-Gaultier de Biauzat: heurs et malheurs d'une famille auvergnate, 1754-1792, Créer, 2007, 429 p.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour le commentaire que vous laisserez !