2017-01-21

La fête de saint Marcel à Barjols

Il ne faut pas manquer ce Rendez-vous Ancestral le 21 janvier (le #RDVAncestral proposé par Guillaume). 
J’ai voulu retrouver Magdelaine qui séjournait chez sa fille à Barjols en janvier 1801.
Cécile, c'est la petite fille de Joseph, l’aubergiste mentionné dans le document mystérieux qui m’occupe depuis plusieurs épisodes.

La fête de saint Marcel à Barjols

Nous avons dansé dans l’église de Barjols, le 17 janvier 1801. Je savais que plusieurs de mes ancêtres seraient présents pour la procession des tripettes sautillant et chantant :
San Marceou, San Marceou, leïs tripettos vendran leu…


A Barjols, depuis plus de cinq siècles, la fête de saint Marcel est l’occasion de grandes réjouissances. Notre famille est là depuis la nuit des temps, j’en suis sûre ; même si je n’ai pas encore pu remontrer les générations pleines d’épines.

Je n’ai pas su reconnaître Marcel Fave (sosa 84). J’aurais bien voulu parler avec sa belle-mère Anne Simon (sosa 171), elle aurait pu me présenter leurs familles que je ne connais guère. Il y a tant de Marcel Fave à Barjols.



J’ai cherché Magdelaine Allier (sosa173).
Lorsque je l’ai trouvée, je suis allée m’asseoir sur un banc à côté d’elle.
" Tu parais bien lasse grand-mère, je m'inquiète, est-ce le voyage pour venir de Saint-Julien qui t’a tant fatiguée ? 
- Je ne sais pas ce qui m’arrive, je suis venue pour aider Cécile, son bébé doit naître d’un jour à l’autre. Je fais de mon mieux mais ses enfants me fatiguent, je suis venue prier Saint Marcel pour que sa délivrance se passe bien. Si c’est un garçon, elle l’appellera Marcel, me confie-t-elle.
- Veux- tu que je te raccompagne chez elle ? lui proposé-je.
- Oh oui, quittons la fête maintenant. Puis-je m’appuyer sur toi ? " demande-t-elle.
Magdelaine n’est pas très vieille, elle a soixante deux ans, je la croyais plus vaillante.
Nous arrivons dans la Grand-rue où se trouve la boulangerie de Joseph Burle. Le maître-boulanger enfourne les pains et les fougasses, il y a grand monde pour la fête à Barjols.
Cécile embarrassée par son gros ventre, avec un petit qui s’accroche à sa jupe, est occupée à servir des clients. Elle sourit à sa mère, sans demander qui je suis, car elle a d’autres soucis.
Elle dit que son petit garçon est au lit avec de la fièvre. Pourvu qu’il se rétablisse vite car ce n’est pas le moment d’avoir un malade à la maison, alors qu’un bébé doit arriver très bientôt.

Je comprends que ma présence chez elle est saugrenue et je me retire après avoir serré Magdelaine dans mes bras avec émotion. A force d’écrire sur elle ces derniers temps, je me suis attachée à cette ancêtre et je serais triste lorsque je saurais qu’elle n’est plus.    
       
Dans les prochains jours surviendront une naissance, la mort d’un enfant et de sa grand-mère.


Pour lire tous les épisodes de la série Magdelaine A. 

2 commentaires:

  1. encore une superbe histoire familiale, j'attends la suite moi aussi
    cordialement - Martine

    RépondreSupprimer
  2. Beaucoup d'émotions encore! On ressent toute l'affectation pour cette ancêtre rendue si présente à travers tous les articles la concernant.

    RépondreSupprimer

Merci pour le commentaire que vous laisserez !