2016-06-16

N _ Noces doubles et redoublées

F.D
- Allez Thérèse, tu m’avais promis de raconter vos noces, je t’écoute :
- Un beau mariage, pour sûr ! Ce jour du lundi 8 février 1869; nous avons évité le 9 car "lou noù porto lou doù", le neuf porte le deuil. Et le deuil on veut l’oublier avec ces noces.
- Dans ta grande maison, toute la famille est réunie, l’oustalarié es pleno

Comme aux beaux jours de l’auberge, on va recevoir beaucoup de monde, mes cousins viennent de Rians, le beau-frère de Joseph, Polyeucte Payan est tanneur à Barjols, Henri Napoléon Paret et sa femme viennent de Peyrolles. Les oncles, les tantes, les cousins, tous mettent la main à la pâte.
Les femmes préparent des tapenades, des anchoïades, et des petits farcis, elles font mijoter des daubes de lapins, elles garnissent les tians de légumes, elles ajoutent truffes, farigoule, pebre d’aï …
Pierre Angelvin, le beau-frère boulanger, nous offre son meilleur pain, des fougasses, des pompes à huile.
Le cousin de la Roquebrussanne, Etienne Héraud (celui qui travaille à Brignoles) est confiseur. Joseph lui a demandé d’être son témoin, il va mettre son honneur à nous apporter les desserts qui sont sa spécialité : nougatine, amandes et caramel, fruits confits, raisins secs, calissons, craquants aux amandes.


- D’habitude les filles se marient dans l’église de leur pays. Pourquoi la noce n’est elle pas célébrée à Aureille ?
- Je vais t’expliquer, ma petite. Nous fêtons un double mariage car mon oncle paternel, Laurent Davin, épouse ce jour-là Claire Fave, la petite sœur de Désirée.
- Qui est Désirée ?
- La première femme de mon oncle Laurent était "Désirée" Louise Claire Fave. C’est la sœur de Joseph, mon futur, époux, celle qui est née deux ans après lui. Elle est morte à 27 ans, l’accouchement s’est mal passé, la mère et l’enfant sont morts. Dix ans après ce premier mariage, Laurent se marie de nouveau à l’église de Saint-Julien, avec la jeune sœur de Désirée, Claire « Louise » qui a enfin accepté de l’épouser. 

- Et Joseph, ton futur époux, dis moi qui est Joseph Fave ?
- Joseph, il a 39 ans, je trouvais qu’il était bien vieux pour moi qui en ai 25, mais je me suis habituée à cette idée. D’ailleurs cela aurait été difficile de refuser, nos familles ont tout arrangé. Hier, nous avons signé nos contrats de mariage par devant Maître Jauffret, notaire à St Julien. Comment cela, tu ne les as pas encore trouvés aux archives de Draguignan ? Pense à les photographier la prochaine fois.
- Comment se déroule la cérémonie ?
- Nous signons le registre civil à 10 h du matin. 


- Mon père n’est pas là pour me conduire à l’église, il est mort deux ans trop tôt. Mais Marie Colline Jussian, ma maman vient d’Aureille pour donner son consentement.
 Dorénavant cette belle église de Saint-Julien le Montagnier sera la mienne.


1 commentaire:

  1. Qui n'aimerait pas discuter de cette façon avec ses ancêtres ? Nous apprendrions tellement de choses.

    RépondreSupprimer

Merci pour le commentaire que vous laisserez !