2015-07-09

Le bilan de mon challengeAZ

Quelle satisfaction d’avoir relevé le défi ! Je me suis sentie entourée par tous les challengistes, nous étions nombreux à partager cette belle expérience.
Avec ce blog, j’ai voulu écrire les pages que j’aurais aimé lire, si l’on m’avait raconté mes ancêtres.


Source gallica.bnf.fr / Bibliothèques de Marseille 
En se promenant dans la forêt de Briqueloup, on rencontre plusieurs arbres de tailles et d'espèces variées car depuis des siècles, les essences forestières sont abondantes.
Dans les arbres de mes ancêtres, marins en Méditerranée, bruissent des récits de vies (à découvrir en cliquant sur le lien des lettres en gras).
Écoutez les histoires de Raïs des madragues, de Capitaines, de pirates Barbaresques. Nos arbres frémissent du bruit des batailles à Trafalgar et aux Dardanelles. Les voiles des bateaux vibrent au souffle du vent qui pousse les caravanes maritimes vers le Levant, sur les routes de la soie (K), et peut-être même jusqu’ à Zanzibar…


Ces arbres murmurent l’attente des femmes de marins : Marie, Ursule, et les Jumelles de Saint-Tropez. Les feuilles tremblent lorsqu’il est question de mariages, de veuvages. Les jeunes pousses bourgeonnent (X et N). Ignazio et ses Ignace me sont devenus familiers (H). 
Depuis le Golfe du Lion jusqu’à Foça en la mer Égée, en traversant la mer Tyrrhénienne, tout au long de ce mois de juin, j’ai voyagé en Méditerranée. J’ai marché dans les rues de Saint-Tropez, j’ai grimpé du port jusqu’à la citadelle de Saint-Tropez, jusqu’au castello de Giglio et celui de Procida.
Where in Marseille : cet article publié un peu après minuit m’a illico apporté un commentaire et l’acte de mariage qui me permet de remonter une génération de la famille Nicolas.
J’ai remonté le temps avec une vitesse vertigineuse, sans craindre que l’on se moque de mon imagination, je me suis sentie proche de mes racines méditerranéennes, Étrusques et Y Grecques …

Giglio

J’étais le roi de l’île

3 commentaires:

  1. je connais un peu la baie de st tropez, je vais parfois en vacances à ste maxime, et j'ai adoré découvrir l'histoire, la vraie, de ce village. Touriste, on a tendance à oublier que ces villages vivaient avant que BB et les voitures de luxes y arrivent :) Merci pour ce voyage, je me promenerai avec d'autres yeux dans les ruelles cet automne :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce commentaire. Je voulais raconter la vie de mes ancêtres à Saint-Tropez avant le XXe siècle. Avant que Saint-Tropez n'ait perdu la tête comme je l'écris dans S _ Saint-Tropez (un billet un peu fou je l'avoue).

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup apprécié tous vos billets.
    Merci de nous avoir fait découvrir l'authentique baie de St-Tropez et de nous avoir permis de voyager !

    RépondreSupprimer

Merci pour le commentaire que vous laisserez !