2015-06-24

T _ Trafalgar

L’énigme de Félix Ignace B. et de Tropez Ignace B. est éclaircie.
Les deux frères se sont embarqués sur de grands vaisseaux, lors les guerres napoléoniennes. L’un d'eux, mon aïeul, est revenu à Saint-Tropez  après 8 ans et 6 mois et 28 jours de captivité dans les sordides prisons d’Angleterre.

 Pour Félix Ignace Bancala, le registre  matricule indique son état de service pour l'empereur.
Du 1 nivose (22 décembre 1804) sur le vaisseau Le Berwick
au 29 brumaire jour de la prise dudit vaisseau par les Anglais ; 
 ensuite il est prisonnier de guerre.

Le Berwick était un vaisseau de 74 canons, pris aux Anglais en 1795, il servit sous le drapeau français jusqu’à la bataille de Trafalgar où il fut repris par les Anglais. Le lendemain de cette bataille de Trafalgar, il fit naufrage lors d’une terrible tempête à Sanlucar.
Le capitaine de ce vaisseau, Jean Gilles Filhol de Camas est tué par un boulet. Son second Charles Tropès Guichard, un tropézien capitaine de frégate, meurt dans cette bataille le 21 octobre 1805. Le Berwick a perdu 250 hommes, il n’a plus de grand mât, plus de mât d’artimon, plus de gouvernail. Il se rend. Le lendemain dans la tempête, il coule après que les prisonniers français aient coupés les câbles car il était remorqué par un navire anglais ; le Donegal se porte vite à son secours, envoie des bateaux mais 200 personnes se noient.
Ignace Félix Bancala a échappé à la mort, néanmoins il a été fait prisonnier pendant 8 ans et plus tard son frère assura qu’il était mort en 1814.
The Battle of Trafalgar, 21 october 1805: End of the action
by Nicholas Pocock , National  Maritime Museum 

Maintenant que vous connaissez la fin de cette tragique bataille navale, il est temps de raconter les péripéties du Berwick depuis le moment où partit Ignace Félix, accompagné de son frère (je ne sais pas encore s'ils étaient sur le même navire). 

Ignace Félix a été réquisitionné depuis le 22 décembre 1804.
Le 11 janvier 1805, onze vaisseaux dont Le Berwick, et sept frégates appareillent de Toulon, sous le commandement de l’amiral Villeneuve.
Un mistral terrible se met à souffler dans le golfe du Lion et cause des dégâts qui obligent à rebrousser chemin, l’escadre rentre à Toulon.
29 mars 1805, onze vaisseaux, six frégates et deux bricks prennent un nouveau départ. L'armée navale de Villeneuve réussit à déjouer la surveillance de la flotte anglaise commandée par l’amiral Nelson. L’escadre franchit le détroit de Gibraltar le 8 avril. Elle cueille des vaisseaux espagnols et français à Cadix.  
Un ordre cacheté, à n’ouvrir qu’en pleine mer, enjoint Villeneuve de mettre le cap sur la Martinique.

Original à la mairie de Châteaulin
Diamon Rock  _ A. Mayer
Le 12 mai, la flotte arrive aux Antilles où s’ajoutent six vaisseaux espagnols.
Le 2 juin, dans la mer des Caraïbes, 
Le Berwick participe courageusement à l’attaque de Diamond Rock qui est repris aux Anglais.

Le 11 juin, après des longs jours d’attente pendant lesquels les vivres s’avarient et s’épuisent, Villeneuve donne l’ordre d’appareiller vers l’Europe.  S’ensuit un chassé-croisé avec Nelson qui ne se trouve jamais là où l’on pense.

Le 23 juillet, c’est au cap Finisterre qu’a lieu le combat des « Quinze-vingts ». Au milieu d’un épais brouillard qui se lève puis retombe, les ennemis s’affrontent à l’aveugle. Malgré les pertes et les blessés, chacun peut se prétendre vainqueur. 


Collections of the National Maritime Museum
William Anderson, Bataille du Cap Finisterre

Villeneuve revient mouiller dans la rade de Cadix, dans l’espoir de remédier à l’état déplorable de sa flotte, ses hommes sont épuisés. Napoléon lui donne l’ordre de regagner Naples.

Les 27 navires de l’escadre de Nelson bloquent les 33 vaisseaux français et espagnols. Ils tronçonnent sa flotte en attaquant successivement ses bâtiments. Nelson est tué. Environ 4400 Français et Espagnols et 449 Anglais ont péri.

La bataille de Trafalgar est un désastre irréparable qui anéantit la force navale de Napoléon.

http://www.bbc.co.uk/arts/yourpaintings/artists/nicholas-pocock/paintings/slideshow#/34
The Battle of Trafalgar, 21 october 1805: Beginning of the action
by Nicholas Pocock , National  Maritime Museum 

Iconographie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour le commentaire que vous laisserez !